Chargement de la page

Programme

L'inscription à la journée comprend la restauration ainsi que la participation à l'ensemble des tables rondes.
Merci de vous inscrire pour chaque evenement auquel vous voulez participer pour des raisons logistiques.

De 08:30 à 10:00
Ouverture de la journée

Accueil des participants

Vous êtes inscrit

De 09:00 à 09:30
Ouverture de la journée

Discours d’ouverture

Vous êtes inscrit

En présence de GascoFarming, La Mêlée et le parrain de l'événement : Jean-René CAZENEUVE, député du Gers


De 09:30 à 10:00
Ouverture de la journée

Café de la transition numérique et de la cyber-sécurité

Vous êtes inscrit

De 10:00 à 10:15
Keynote

Les usages du numérique en agriculture

Vous êtes inscrit

Ils interviendront

Nina Lachia - Ingénieur de recherche - Chaire AgroTIC Montpellier

Ingénieur agronome à Montpellier SupAgro. Responsable de l'Observatoire des Usages de l'agriculture numérique de la Chaire AgroTIC. Membre de l'équipe pédagogique AgroTIC, option de dernière année d'ingénieur de Montpellier SupAgro/Bordeaux Sciences Agro. Responsable des formations professionnelles en agriculture de précision, portées par AgroTIC Services

De 10:15 à 11:00
Table Ronde

Les objets connectés au service d’une agriculture performante et durable

Vous êtes inscrit

L’agriculture vit véritable big bang technologique. Toutes les filières  disposent dorénavant de nouveaux outils connectés dont l’objectif est double : améliorer la productivité autant que la qualité agronomique des productions. Ces nouveaux objets connectés portent en eux la promesse de meilleures conditions de travail pour les exploitants, tout en leur permettant d’accéder de limiter l’impact environnemental. Comment ces objets fonctionnent-ils ? Que dit la recherche sur ces nouvelles pratiques ? La promesse est-elle tenue ? Quels sont les nouveaux usages révélés par ces objets ? Au contraire, comment révolutionnent-ils d’anciennes pratiques ?


Ils interviendront

Jean-Pierre Chanet - Ingénieur de recherche - IRSTEA

Ingénieur diplômé de Polytech Clermont en Génie Électrique (1990), titulaire d'un Master en Vision pour la robotique de l'université Blaise Pascal (1992) et d'une thèse en informatique sur la qualité de service dans les réseaux sans fil (2007) est actuellement ingénieur de recherche a Irstea. Il a obtenu une « Habilitation à diriger des recherches » en informatique de l’université Blaise Pascal en 2016. Il est directeur de l’unité de recherche « Technologies et Systèmes d’Information pour les Agrosystèmes ». Il est président de l’association francophone pour l’informatique agricole (AFIA).

Sylvain LAMBER - Directeur d’assurance - Groupama

Sylvain Lambert, 53 ans, est diplômé ingénieur chimiste de l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Toulouse, du Certificat d'Aptitude à l'Administration des Entreprises de I.A.E. de Poitiers et de la Formation Supérieure des Managers en 2004, en partenariat avec l'ESSEC Paris. Il a débuté sa carrière chez Rhône Poulenc comme formateur en techniques de sécurité. De 1991 à 2004, il occupe successivement, chez Gan Assurance, les postes d'ingénieur prévention, responsable souscription, responsable marché I.A. entreprise, puis inspecteur spécialiste entreprise. En 2004, il rejoint Groupama d'Oc et prend la responsabilité du développement Entreprises et Collectivités. Nommé directeur Entreprises et Collectivités en 2006, il est, depuis 2011, directeur assurance de Groupama d'Oc. 

De 11:00 à 11:30
Démonstration

Démonstrations

Vous êtes inscrit

De 11:30 à 11:45
Keynote

Les mutations du monde agricole

Vous êtes inscrit

Ils interviendront

Jean-Pierre Chanet - Ingénieur de recherche - IRSTEA

Ingénieur diplômé de Polytech Clermont en Génie Électrique (1990), titulaire d'un Master en Vision pour la robotique de l'université Blaise Pascal (1992) et d'une thèse en informatique sur la qualité de service dans les réseaux sans fil (2007) est actuellement ingénieur de recherche a Irstea. Il a obtenu une « Habilitation à diriger des recherches » en informatique de l’université Blaise Pascal en 2016. Il est directeur de l’unité de recherche « Technologies et Systèmes d’Information pour les Agrosystèmes ». Il est président de l’association francophone pour l’informatique agricole (AFIA).

De 11:45 à 12:30
Table Ronde

Des agriculteurs connectés : un nouvel écosystème

Vous êtes inscrit

Les objets connectés le sont à plus d’un titre : s’ils se connectent entre eux, avec des satellites ou des serveurs, ils interconnectent également leurs utilisateurs. En offrant de nouveaux usages, ils bousculent la structuration traditionnelle du monde agricole et notamment l’univers du conseil. Les conseillers d’aujourd’hui se doivent d’être en phase avec ces innovations, voire de les anticiper, afin de toujours mieux répondre à des agriculteurs de plus en plus professionnels et exigeants, qui comparent, partagent et dialoguent constamment. Les objets connectés en agriculture, un nouvel espace de dialogue social et professionnel ?


Ils interviendront

Sébastien Roumegous - DG - Agrifind SAS

DG Agrifind SAS, co-président du Centre de Développement de l'Agroécologie, expert filières et agronomie pour "Pour une Agriculture du Vivant".
Agronome spécialisé dans la santé des sols, travaille depuis 10 ans au développement de l'agroécologie et d'un retour à l'agronomie auprès des agriculteurs, des industries agroalimentaires et des collectivités. Il a créé avec des partenaires le CDA (Centre de Développement de l'Agroécologie) en 2012, pour donner les moyens aux agriculteurs et aux acteurs des filières d'opérer la transition des systèmes agricoles et alimentaires. Il accompagne plusieurs dizaines d'entreprises et forme plus de 400 agriculteurs ou techniciens par an sur les sols, l'agronomie du carbone et la création de filières durables. Il œuvre également à une meilleure diffusion de l'information technique agricole au travers d'AGRIFIND, une startup créée en 2017, qui développe une application mobile de partage entre agriculteurs. Il est investit depuis 2017 dans l'association Pour Agriculture du Vivant.

Nina Lachia - Ingénieur de recherche - Chaire AgroTIC Montpellier

Ingénieur agronome à Montpellier SupAgro. Responsable de l'Observatoire des Usages de l'agriculture numérique de la Chaire AgroTIC. Membre de l'équipe pédagogique AgroTIC, option de dernière année d'ingénieur de Montpellier SupAgro/Bordeaux Sciences Agro. Responsable des formations professionnelles en agriculture de précision, portées par AgroTIC Services

Michel Lagahe - Responsable Conseil - CERFRANCE

Responsable d’une équipe de 35 conseillers, ingénieurs agronomes pour la plupart. Conception et mise en place de nouvelles prestations de conseil dans les différents domaines du conseil : stratégique, économique, financier, environnement ;… Responsable du service « informatique clients » : développement d’une offre de service, intégration des outils dans la gestion des entreprises.

De 12:30 à 13:30
Buffet

Déjeuner

Vous êtes inscrit

De 13:30 à 14:00
Ouverture de l'après-midi

Café de la transition numérique et de la cyber-sécurité

Vous êtes inscrit

De 14:00 à 14:15
Keynote

Récoltez et exploitez … vos données : comment faire, pour quoi faire ?

Vous êtes inscrit

De 14:15 à 15:00
Table Ronde

L’objet, la donnée, l’usager

Vous êtes inscrit

L’objet connecté collecte une multitude de données brutes sur l’ensemble de la chaine de production. Si aujourd’hui la question éthique et juridique de la gouvernance de la donnée agricole occupe une place déterminante dans les débats, il est cependant essentiel d’appréhender en premier lieu les contraintes techniques propres à ces nouveaux usages.

En effet, sans réseau et sans système d’interprétation et d’exploitation, ces immenses quantités de données demeurent inutiles pour ceux qui les collectent.

Si cette donnée, une fois traitée, devient un formidable outil d’aide à la décision, encore faut-il être en mesure d’y avoir accès encore plus de l’analyser. Comment et par qui sont utilisées ces données ? Qui les rend lisibles et intelligibles pour les utilisateurs ?


Ils interviendront

Ghislain Heude - Directeur du programme IOT - Arteria

Diplômé de l’Institut d’études politiques de Lyon (1999) et de l'Institut Mines Télécom Business School (2003), Ghislain HEUDE débute sa carrière dans l’audit chez Ernst & Young. Il rejoint l’ARCEP en 2006 pour piloter en lien avec les collectivités les premiers travaux sur la mise en œuvre de la montée en débit sur les réseaux cuivre. En 2010, il prend en charge la régulation de l'accès au génie civil d'Orange pour le déploiement des réseaux FttH. En 2013, il rejoint le ministère de l'Economie et sa Mission Très Haut Débit pour piloter l’instruction des projets des collectivités. Suite à la création de l'Agence du Numérique en 2015, il est nommé directeur de la Mission Très Haut Débit et dirige l'exécution du plan France Très Haut Débit. En septembre 2017, il rejoint la groupe RTE en qualité de directeur du programme IoT (Internet des objets) au sein de la filiale télécom Arteria. A ce poste, il lance des services IoT spécifiquement dédiés aux petites collectivités et à l'agriculture, et mobilise également des investissements pour la couverture des zones blanches en réseaux IoT LoRaWan.

Jean-Marc GAUTIER - Chef de Service « Capteurs-Equipements-Bâtiments » - Institut de l'Elevage idèle

Chef du service « Capteurs-Equipements-bâtiments d’élevage » à l’Institut de l’Elevage. Jusqu’en 2017, ingénieur sénior en charge de projets régionaux, nationaux et internationaux portant sur une meilleure prévention de la santé des ruminants. Dans ce domaine, l’usage des nouvelles technologies et de l’Intelligence Artificiel ouvre les champs des possibles pour une détection plus précoce des troubles de la santé au niveau individuel et pour suivre le bien-être des animaux. La recherche de solution innovante, en lien avec les attentes des acteurs du terrain, a toujours été un des moteurs des activités menées par Jean-Marc Gautier. A partir de 2018, prise en charge le nouveau service de l’Institut de l’Elevage « Capteurs-Equipements-bâtiments d’élevage » qui s’inscrit dans le domaine «Data Numérique » résolument tourné vers la recherche et le développement de solutions numériques innovantes pour les éleveurs, les filières et les conseillers en élevage.

Ronan Giron - Co fondateur - Vigicorp

A l’age de 17 ans Ronan développa son premier site Internet « macreators » qui rencontrera le succès avec plus de 500.000 pv / jour. Il qualifiera son expérience par un master informatique, le lancement de sa première start-up « gérer mes comptes » et le lancement de l’agence Vigicorp spécialisée dans le développement technique web & mobile. A l’âge de 30 ans, Ronan cédera son agence au réseau Cerfrance. C’est avec cette expérience unique, que Ronan décide de relever le challenge technique du projet Bettr/Sireniti qui permettra d’accélérer le process de création d’entreprise en France.

Christine Huppert - Directrice Générale - CERFRANCE

Christine Huppert, 52 ans, Ingenieur EI purpan. Après 25 ans d’activité professionnelle agro-alimentaire dans des groupes coopératifs, elle devient DG de Cerfrance GERS/ 64, puis Haute Garonne et Ariège. Elle développe les services aux adhérents, notamment sur l’accompagnement économique et gestIon de l’entreprise, des services innovants avec ses équipes. Depuis 3 ans, elle a engagé la transformation digitale de l’entreprise. Elles est engagée dans les projets digitaux du réseau National Cerfrance. Elle fait partie du conseil de surveillance de Vigicorp, filiale Cerfrance, qui développe les projets digitaux pour le reseau.

De 15:30 à 15:45
Keynote

Laboratoire d’innovation numérique pour la filière Vitivinicole

Vous êtes inscrit

Ils interviendront

Jérôme Steffe - Responsable - Digilab

Maître de conférences en informatique à Bordeaux Sciences Agro. Chef de projet durant 15 ans dans la conception de logiciels agricoles à destination des agriculteurs et des centres de gestion. Ancien président d'EFITA (European Association for Information Technology In Agriculture)

De 15:45 à 16:30
Table Ronde

Big Data, IA, Smart Farming… Et demain ?

Vous êtes inscrit

Les objets connectés sont l’une des expressions d’un changement profond, d’un virage majeur que prend l’agriculture mondiale. En produisant des données infinies, ils questionnent les notions de propriétés, de gouvernance, mais aussi de formation des agriculteurs. En créant des écosystèmes nouveaux, ils réinterrogent les organisations traditionnelles et bousculent les interactions professionnelles en créant une nouvelle source d’information, un nouveau « tiers de confiance ». Plus largement, ils amènent à modifier les pratiques dans l’ensemble des filières, permettent d’améliorer la durabilité de notre modèle agricole. Si nous connaissons les potentialités actuelles de ces objets, nous entrevoyons cependant à peine le potentiel de développement de ces nouvelles technologies. Alors, et demain ?


Ils interviendront

Marie-Cécile Damave - Responsable Innovation et Marchés - AgriDées

Ingénieur agronome, Marie-Cécile Damave est responsable innovations et marchés dans le think tank agricole et de l’agro-industrie agridées, basé à Paris. A ce poste, elle travaille sur des thématiques économiques et technologiques telles que la transition numérique agricole, la génétique et les biotechnologies ou la bioéconomie, dans une approche internationale. Elle anime différents groupes de travail, organise des événements (conférences, déjeuners-débats), et est l’auteure de nombreuses publications. Avant de rejoindre agridées, elle était économiste agricole dans l’équipe du ministère de l’agriculture américain (USDA) à l’ambassade des Etats-Unis à Paris, en charge des dossiers oléagineux, biocarburants, produits laitiers, et biotechnologies.

De 16:30 à 17:00
Intervention

Discours du Grand Témoin

Vous êtes inscrit

Ils interviendront

Marie-Cécile Damave - Responsable Innovation et Marchés - AgriDées

Ingénieur agronome, Marie-Cécile Damave est responsable innovations et marchés dans le think tank agricole et de l’agro-industrie agridées, basé à Paris. A ce poste, elle travaille sur des thématiques économiques et technologiques telles que la transition numérique agricole, la génétique et les biotechnologies ou la bioéconomie, dans une approche internationale. Elle anime différents groupes de travail, organise des événements (conférences, déjeuners-débats), et est l’auteure de nombreuses publications. Avant de rejoindre agridées, elle était économiste agricole dans l’équipe du ministère de l’agriculture américain (USDA) à l’ambassade des Etats-Unis à Paris, en charge des dossiers oléagineux, biocarburants, produits laitiers, et biotechnologies.

De 17:30 à 18:00
Echanges

Cocktail de clôture

Vous êtes inscrit

Le soutien de la Chambre d’agriculture du Gers à ce premier forum de l’agriculture digitale et durable s’inscrit dans sa volonté de promouvoir ces nouvelles technologies.

En effet, les solutions numériques sont là pour aider l’agriculteur dans ses prises de décision et dans le pilotage de ses productions, pour booster ses résultats techniques et économiques.

Le numérique peut aussi aider l’agriculture à rendre plus visible la qualité de ses pratiques et de ses produits, plus  sains et mieux tracés, pour des consommateurs de plus en plus exigeants.

Enfin, avec ces nouveaux outils, les agriculteurs connectés doivent rester maîtres de leurs décisions et renforcer leur libre arbitre sur leur exploitation.